Coworking avec style, « brutalisme » revisité chez Fosbury and Sons

address to go • deco-design • interior • vintage

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/zorbehzpsr/www/wp-content/themes/13zor_theme/single.php on line 23

Multipotentielles, slasheuses, entrepeneures / Multipotentiels, slasheurs, entrepreneurs , … nous rêvons tous de liberté, de création et de concentration. Oui mais parler à son frigo ou à son chat n’est pas toujours des plus stimulant pour l’intellect ou le style personnel (qui n’a jamais bossé en pyj’ avec un café froid oublié et vue imprenable sur la machine à vider-lancer, lève la main). Rien de très folichon en effet.
Ne parlons même pas de malaise si vous devez recevoir un client chez vous. Pas évident pour se concentrer sur le sujet en lui-même, à savoir votre projet professionnel et vos compétences.

Pas de panique, nous sommes dans l’ère grandissante et émulatrice du coworking ! Ce n’est pas un scoop mais je partage malgré tout car j’ai un gros coup de coeur pour celui de FOSBURY AND SONS présent à Bruxelles, près de l’avenue Louise. Si j’en avais la possibilité, j’aimerais y aller en mode nomade, pour le plaisir de pouvoir m’y poser aléatoirement selon mes besoins et profiter du cadre à la déco inspirante pour me concentrer sur mes projets tout en étant zen et efficace. Comme le dit si bien l’enseigne : « We no longer need a grey, traditional atmosphere or the rigid mentality of the previous century ».

Outre le coworking en lui-même, j’avoue avoir été particulièrement séduite par la réhabilitation de cet immeuble atypique que je me souviens avoir vu régulièrement dans mon paysage bruxellois sans vraiment le voir en fait, depuis que je suis petite. Ouvert fin 2018, ce coworking de folie, pensé par Stijn Geeraets, Maarten Van Gool et Serge Hannecart occupe 7 étages du bâtiment, abrite 7000 m2 de bureaux en open-space, de bureaux privés, d’un restaurant Coffeelabs avec des lunch sains, un bar perché au 8ème étage avec une vue imprenable, de salles de réunions et plusieurs services hauts de gamme détaillés sur leur site. Un choix judicieux qui redonne tout son lustre d’antan à ce bâtiment, chef d’oeuvre moderniste dit de style brutaliste de l’architecte belgo-polonais Constantin Brodzki, ancien étudiant de la Cambre.

En béton, ses fenêtres aux formes arrondies couleurs laiton à l’extérieur reflètent magnifiquement la lumière tout en donnant une sensation d’espace très lumineux à l’intérieur. La clarté étant très importante à mon sens pour toute activité productive. Pour la petite histoire, ce site abritait à l’origine le QG des cimenteries CBR, construit en 1968-70, il fut reconnu dans l’histoire de l’architecture moderne mondiale. C’est la seule construction belge à être retenue par le prestigieux Musée d’Art Moderne de New York pour son choix de 200 bâtiments dans le monde illustrant les « Transformations dans l’Architecture Moderne entre 1960 et 1980 « . La classe à la Mad Men pendant les eighties donc. Pour le plaisir, j’ai trouvé des petites photos d’époque que je partage avec les autres.

_

Photos : Jeroen Verrecht pour Fosbury and Sons
Photos d’époque via www.wallpaper.com
_

« Because the office as you know it, is dead. Well-being is the new welfare. »

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

2 réponses à “Coworking avec style, « brutalisme » revisité chez Fosbury and Sons”

  1. Kimberly dit :

    C’est superbe ! 😍 Merci pour cette découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *